Connectez-vous
Menu

Jean-Guy Talamoni au Vatican


Rédigé le Mercredi 22 Mars 2017 à 09:30 | Lu 169 commentaire(s)


"Vous savez, Votre Sainteté, que la Corse est attachée à l'Eglise historiquement. Vous êtes aimé en Corse", lance Jean-Guy Talamoni  qui cède soudain la place à l'homme profondément croyant : "Je vous demande de prier pour notre île". Il le promet, François. Et ce geste, une main qui se pose sur la tête du fils. Une bénédiction à laquelle Jean-Guy Talamoni souhaite donner une dimension supplémentaire. Alors, il tend son enveloppe. A l'intérieur, une lettre signée de lui et une note complète, de plusieurs pages, établie par son cabinet.

Ce qu'il y a dans cette note ? "Le rappel des relations historiques entre la Corse et le Saint Siège. Mais aussi un point détaillé sur la situation politique actuelle depuis notre accession aux responsabilités en décembre 2015. Sans omettre les éléments de blocage que nous rencontrons avec Paris, c'est-à-dire la question de la terre, la question linguistique, celle du statut de résident, et bien sûr celle de l'amnistie des prisonniers politiques et recherchés, mais également la reconnaissance du peuple corse censurée par le Conseil constitutionnel"