Connectez-vous
Menu

Corsica Libera : Situation de l'ODARC


Rédigé le Dimanche 22 Avril 2018 à 19:05 | Lu 261 commentaire(s)


Corsica Libera : Situation de l'ODARC
Corsica Libera s’hè tenutu à capu di a situazione di Maurice Luciani, Secretariu Generale di l’ODARC, chì dichjareghja esse statu messu da cantu di manera vulintaria da a so Direzzione dapoi 8 anni, vendu smarisce tandu i so dritti un’à unu.

A sola risposta ch’ellu hà avutu, serebbe stata una pruposta pè pudè parte, fatta da u Direttore Generale di l’ODARC, Christian Benedetti. Maurice Luciani, altu funziunariu quantunque (unu di i soli ingegneri agronomi in Corsica) deve esse ascultatu anch’ellu cum’è tutti quelli chì, oghje, volenu mette si à u travagliu seguidendu a scelta di i 70 000 Corsi chì ci anu eletti à e funzioni chì emu oghje.

A nostra pusizione di pettu à sta situazione cù a so amministrazione hè bella chjara, è hè a listessa per ogni amministrazione gestita da a Cullettività di Corsica. In una vera demugrazia, hè solu à l’eletti di piglià tutte e decizioni pulitiche è micca à l’alti funziunarii amministrativi chì devenu, elli, nanzi tuttu, esse l’esecutori.

U so travagliu hè di mette in pratica per u megliu l’urientazioni pulitiche dumandate da i riprisentanti eletti da u populu. Ùn aspettemu micca d’elli ch’elli provinu di stabilì una qualunque tecnocrazia. Ma certi alti direttori ùn parenu micca avè la capita. Una nova Pulitica Agricula Cumuna si mette oghje in piazza per i 5 anni à vene è simu cunvinti chì u Presidente di l’ODARC saperà sceglie e bone persone pè stabilì un novu prugettu agriculu in u quatru di a PAC è soprattuttu i bisogni di l’agricultori corsi pè pudè mette in piazza un’ agricultura di qualità per u populu corsu.

I nostri eletti devenu cuntinuà d’amanalcà e grande linee di i duminii chì sò di a so cumpetenza è dà istruzzioni à i servizii amministrativi chì a Corsica aspetta oghje nove soluzioni.

Corsica Libera affirmeghja quì torna di manera franca è chjara a so cunfidenza è u so sustene à Lionel Mortini, Presidente di l’ODARC.



Corsica libera a suivi avec attention la situation de Maurice Luciani, Secrétaire Général de l’ODARC, qui déclare avoir été mis au placard par sa Direction depuis 8 ans, voyant disparaître une à une ses prérogatives. 

Pour seule réponse, il aurait reçu du Directeur Général de l’ODARC, Christian Benedetti, une proposition de départ. 

Maurice Luciani, fonctionnaire des plus compétents (un des seuls ingénieurs agronomes en Corse) doit être entendu comme tous ceux qui aujourd’hui souhaitent se mettre au travail dans le fil des aspirations des 70 000 corses qui nous ont portés aux responsabilités.

Notre position concernant cette situation avec son administration est claire, et elle est la même en ce qui concerne toutes les administrations gérées par la Collectivité de Corse. 

Dans une véritable démocratie, c’est aux élus de prendre toutes les décisions politiques et non aux hauts fonctionnaires administratifs qui doivent, avant tout, être des exécutants. Leur travail consiste à appliquer au mieux les orientations politiques demandées par les légitimes représentants du peuple, et non à tenter d’instaurer une quelconque technocratie.
Certains directeurs généraux, en particulier, semblent ne pas l'avoir compris.

À l’heure où va se définir une nouvelle Politique Agricole Commune qui engagera la Corse pour les 5 ans à venir, nous ne doutons pas que le Président de l’ODARC saura s’entourer des personnes nécessaires à l’établissement d’un projet agricole novateur dans le cadre de la PAC validant les désidératas et surtout les besoins des agriculteurs corses afin de mettre en place une agriculture productive de qualité au bénéfice du peuple corse.

Nos élus doivent continuer de tracer les grandes lignes des domaines relevant de leurs compétences et donner les instructions aux services administratifs au moment où la Corse attend des solutions nouvelles. 

Corsica Libera renouvelle son entière confiance et son soutien sans faille à Lionel Mortini, Président de l’ODARC.