Menu

Prucessu di Parigi : Sustegnu à Franck Paoli, Pasquale Pozzo di Borgo, Antone Pes è Dumè Ferrari


Rédigé le Lundi 6 Janvier 2020 à 12:00 | Lu 80 commentaire(s)


 

Bonghjornu à tutti, simu adduniti in stu principiu d'annata à a vigiglia d'un prucessu puliticu.

Stu prucessu chì principia dumane, hè quellu di 4 Corsi, di 4 omi, di 4 militanti pulitichi, impegnati in a vita di u so paese.

Depuis 2014 , la situation de la Corse a changé considérablement et ce grace au geste fort et irréversible du FLNC qui a pris la décision de s'engager dans un processus de sortie de la clandestinité afin de permettre au peuple Corse d'imaginer et de bâtir son avenir dans un contexte politique apaisé ou seul règne le débat d'idées, et où l'avenir des militants politiques ne serait plus dans les geôles françaises, ou devant des tribunaux.

Aujourd'hui force est de constater que cette initiative a été la pierre angulaire des victoires démocratiques du mouvement national ces dernières années, et du climat politique apaisé que nous connaissons.

En ce sens, pour nous Associu Sulidarità, il est nécessaire de tout faire pour préserver et pérenniser cette paix.

Ces dernières semaines auront été marquées par des manipulations politiques suivies d'un retour en force de la SDAT, véritable police politique qui renoue avec des méthodes que l'on esperait révolues.
Nous n'accepterons aucun retour en arrière, et nous opposerons toujours aux pratiques de la Sdat qui sont indignes d'une démocratie moderne et flirtent dangereusement avec l'illégalité et la violation des droits de l'Homme.

L'Associu Sulidarità s'inquiète fortement de cette situation et tient à rappeler son soutien indéfectible à tous ceux qui ont à souffrir de la répression ainsi qu'à leurs familles.

Demain, Franck Paoli, Pasquale Pozzo di Borgo, Antone Pes et Dumè Ferrari seront jugés devant le tribunal correctionnel antiterroriste de Paris, après que trois d'entre eux aient déjà effectué de nombreuses années de prison, avant d'être placés remis en liberté provisoire.

Au delà de leur engagement militant, ce qui est menacé c'est le sort de tout ce qui a contribué et contribue toujours aujourd'hui à permettre l'émergence d'un processus politique sans précédent dans l'histoire de notre peuple. C'est la démocratie elle-même qui est menacée.

Il est impensable dans le contexte actuel que l'issue de ce procès soit synonyme de nouvelles années d'incarcération pour nos frères, c'est pourquoi nous appelons à la veille de l'ouverture de celui ci l'état français à prendre en compte les évolutions considérables des années passés, et à s'engager durablement dans un processus global d'apaisement et de sortie de crise, afin de créer les conditions d'un véritable dialogue.

Libertà per i Patriotti !
Associu Sulidarità




Facebook
Twitter
Dailymotion
YouTube