Connectez-vous
Menu

Sustegnu à l'eletti catalani ghjudicati è cundanati


Rédigé le Lundi 14 Octobre 2019 à 19:05 | Lu 264 commentaire(s)


Nous pouvions le craindre, les condamnations ont été prononcées par le tribunal supremo à Madrid. Des peines lourdes allant de neuf à treize années viennent sanctionner les acteurs d’un processus d’autodétermination alors même que celui-ci a été traduit positivement dans les urnes par le peuple catalan et de façon non-violente.

Pour les observateurs, dont nous faisions partie ce 1er octobre, la violence est venue unilatéralement des forces de répression envoyées par le pouvoir central espagnol.
Ces années de prison ont été validées sous le chef d’inculpation de sédition.
La dernière véritable sédition qui a eu lieu sur les terres ibériques, c’est celle fomentée par le Général Franco et les forces fascistes pour mettre à bas la jeune République espagnole et établir pendant des lustres un régime totalitaire.

Aujourd’hui avec la complicité de l’Etat français et la complaisance de l’Europe, le gouvernement espagnol renoue avec des méthodes héritées de ces forces obscures.
Ne nous y trompons pas, l’activation de tribunaux d’exception et le recours systématique à la violence d’Etat pour réprimer les volontés d’émancipation des peuples est un signe fort de la future dérive totalitaire de cette Europe des Etats qui s’oppose avec virulence à l’Europe des peuples.

Corsica Libera dénonce ce procès inique et apporte son soutien total au peuple catalan. Nous
participerons à toute initiative permettant d’exprimer notre solidarité aux prisonniers politiques
catalans.

Visca Catalunya lliure !
Evviva Corsica Libera !