Connectez-vous
Menu

UNE AFFAIRE D'ETAT


Rédigé le Jeudi 26 Avril 2018 à 11:22 | Lu 273 commentaire(s)


UNE AFFAIRE D'ETAT
 
Corsica Libera s'insurge contre la mise en examen et le renvoi devant les tribunaux le 4 septembre de son secrétaire national Charles Pieri.
 
Alors même que des milliers de posts injurieux, racistes, idiots ou malveillants garnissent chaque jour les réseaux sociaux, lui, était convoqué une deuxième fois ce matin et placé en garde à vue à son arrivée puis enfin mis en examen. Pour une simple publication Facebook à propos de laquelle il n’a encore rien déclaré à ce jour.
Cette différence de traitement montre qu'il s'agit bien de porter atteinte à l'homme, au militant politique et à travers lui à tous les militants de Corsica Libera dans une énième tentative de déstabilisation de la majorité territoriale.
 
Mais le peuple corse, comme nous, n'est pas dupe.
Nous sommes habitués aux tentatives d'affaiblissement de notre parti menées par l'état depuis 50 ans.
Et aujourd'hui encore... Cette opérette mediatico-politique fera long feu.
 
Nous exigeons l'arrêt des poursuites à l'encontre de notre militant et l'assurons de toute notre détermination et de tout notre soutien face à la répression dont il est encore inutilement la victime.
 
Définitivement, la paix et la démocratie n'ont qu'un camp. Celui de la Corse et ce depuis Pasquale Paoli, et ce depuis des siècles.
 
Basta à a ripressione culuniale !
 
I naziunalisti volenu campà in pace.